Documents de référence

RAPPORT D’ACTIVITES 2020 (01.01.20 – 31.12.20)

Après une année 2019 exceptionnelle (Festival 40 ans à l’Alhambra, déménagement, augmentation des auditeurs, etc.) l’année 2020 aura été la plus funeste de l’histoire de l’AGMJ. Nous avons été contraints de fermer le One More Time du 14 mars à la fin du mois de juin puis du 1er novembre à fin décembre.

A. Comité

Au 1er janvier 2020 
Bureau: Louis Vaney (président), Marie-Claire Boillat (vice-présidente), Daniel Mermoud (trésorier), Natasha Métrailler (secrétaire).
Autres membres: Christine Debruères (rédactrice-coordonnatrice de la revue One More Time), Annemarie Fischer, Patricia Quéloz (administratrice de la commission de programmation), Véronique Gavillet, Jean-Marc Darbellay, Yves Mathieu. 

Lors de l’AGO du 23 juin 2020, trois personnes ne se représentent pas: Véronique Gavillet, Natasha Métrailler, Daniel Mermoud.
Les membres qui poursuivent l’aventure:  Marie-Claire Boillat, Christine Debruères, Patricia Quéloz, Annemarie Fischer, Jean-Marc Darbellay, Yves Mathieu, Louis Vaney. Marc Streiff un fidèle de l’association et Jean-Claude Rossier (responsable de la commission de programmation) entrent au comité.  

Le 10 août 2020, lors de la première séance de comité, le bureau est désigné: Louis Vaney, Président (6e mandat). Jean-Claude Rossier (vice-président et coordonnateur de la programmation), Jean-Marc Darbellay (conseiller financier et administratif), Marc Streiff (responsable des réservations et du matériel).
Autres membres: Marie-Claire Boillat (responsable membres et cotisations), Christine Debruères (coordonnatrice-rédactrice du OMT), Patricia Quéloz (responsable de la distribution des moyens de communication), Yves Mathieu (chargé du matériel technique et de l’informatique), Annemarie Fischer (relations extérieures).

En raison de la pandémie, les réunions du bureau et du comité n’ont pas pu se tenir au rythme habituel. En 2020, le comité s’est réuni cinq fois et la commission de programmation à deux reprises. Tous les autres échanges ont eu lieu par courriel, SMS et téléphone.

B. Membres de l’AGMJ

Au 31.XII. 2020 l’AGMJ compte 544 membres (dont 90 membres sympathisants).
Au cours de l’année nous avons enregistré :
Démissions : 25*                 
Exclusions : 10 (après 2 rappels)
Non retrouvés : 3                   
Décès : 6 
Donc "départs" : 44   
Nouveaux membres: 46
  
2020: 544 - 2019: 542 - 2018: 482 - 2017: 444 - 2016: 433 - 2015: 438 - 2014: 447 - 2013: 463.
* la fidélité n’est plus ce qu’elle était, le respect des statuts non plus (art. 5).

C. Activités

1. Les concerts du vendredi au OMT
Membres de la commission de programmation:
1er semestre Patricia Quéloz, administratrice, Pierre Losego, Jean-Marc Darbellay, Jean-Claude Rossier, Louis Vaney (membres).
2e semestre J.-C. Rossier, responsable de la commission, P. Losego, J.M. Darbellay, L. Vaney (membres).

Commentaire général concernant les concerts au One More Time:
30 concerts étaient planifiés mais finalement seuls 13 ont pu avoir lieu. Ces manifestations ont été autorisées selon des normes sanitaires strictes. En outre, et cela a eu d’importantes répercussions sur la fréquentation et les recettes,la jauge a été limitée à 50 personnes.

Sur le plan quantitatif, les comparaisons avec les autres années (voir les rapports précédents sur notre site) n’ont pas de sens en 2020. 
Par souci de transparence, signalons tout de même qu’il y a eu 865 spectateurs en 2020 (13 concerts) et 2'187 en 2019 (30 concerts). 
En 2019, la moyenne par soirée était de 72,9 et en 2020: 64,2.

Les styles de jazz 
Selon l’art. 2 b / des statuts, un équilibre entre les styles de jazz est recherché. Il s’agit là du reste d’une particularité de notre association dont nous sommes fiers.
2020: 1 traditionnel, 3 swing (dont 1 manouche), 4 mainstream, 5 moderne.
Les annulations n’ont pas permis d’atteindre vraiment l’équilibre souhaité mais nous n’en sommes pas loin.

2. Les jam-sessions
Après des essais peu concluants le mercredi, il a été décidé de revenir aux rencontres dominicales testées avec succès à la Sportive. Ce jour n’étant pas libre à ADELEA, des négociations ont été conduites avec l’Hôtel Ibis Nations (Grand-Pré). Finalement notre partenaire n’a malheureusement pas obtenu l’autorisation du service cantonal (SABRA). 
Des échanges ont alors eu lieu avec l’Hôtel Ritz-Carlton-Hôtel de la Paix mais, notamment en raison de la pandémie, les discussions n’ont pas abouti. Les recherches reprendront au 2e semestre.

3. Jazz dans les vignes
Aucun repas-concert n’a été autorisé.

4. Fête de la musique
Cette année, huit orchestres ont été sélectionnés par l’AGMJ pour se produire le samedi sur la scène Agrippa D’Aubigné. Pas de surprise: les autorités ont décidé d’annuler la manifestation.

5. Revue OMT   
Tiré à 1'000 exemplaires, le bimestriel OMT est toujours apprécié. Les rubriques régulières privilégient le jazz régional mais d'autres présentent aussi l’actualité internationale.
Avec des moyens modestes, le One More Time est un média unique en Suisse romande et dans la région frontalière. 
Le comité de rédaction est composé de: Christine Debruères, (coordonnatrice-rédactrice), Guy Vuagnoux (graphiste), Pierre Losego, Charles Hug, et Louis Vaney.
Les chroniqueurs réguliers sont: Pierre Bouru, Gabriel Décoppet, Daniel Gindrat, Xavier Koeb, Philippe Munger, Noé Tavelli.  
Correcteurs: Marie-Pierre Destouet, Richard Kraeher, Bertrand Nicquevert, Marc Streiff.

6. Lettre d’information   
800 personnes, membres ou non, reçoivent notre lettre mensuelle d’information. Par ce média, nous rappelons nos concerts et, le cas échéant, les manifestations mises en place par nos membres. Moyenne d’ouverture 55 % (il paraît que c’est satisfaisant).

7. Site internet   
En 2020 quelques modifications techniques ont été effectuées. A la fin de l’année, la rubrique «Patrimoine» a été mise en chantier. Finalement, nous avons décidé d’alimenter les sites existants (Wikipédia, la Phonothèque Nationale Suisse à Lugano) et de publier sur notre site les dossiers «Personnalités» et «Gros Plan». Cette rubrique, qui peut être actualisée, intègre des liens et des documents originaux fournis par des proches.

À noter que nous avons placé sur la page d’accueil la vidéo du Festival des 40 ans de l’AGMJ des 11-12-13 janvier 2019 à l’Alhambra (durée 38 minutes).

D. Forces & défis

Les priorités définies après autoévaluation par la présidence et validées par le comité en automne 2015 (actualisées au cours des années) demeurent les références de l’AGMJ.

I. Gestion-Finances

Forces: Après une année 2019 complexe (changement du comptable de la fiduciaire, départ du trésorier AGMJ en avril 2020, etc.) la gestion a été reprise en main (tableaux de bords thématiques, explication avec la fiduciaire et adaptation des rubriques comptables).
Défis: les montants des indemnités cantonales et fédérales COVID n’ont pas été transmis et le bouclement 2020 sera impacté. Retards et non respect des statuts pour le paiement des cotisations nécessitent des rappels chronophages.

II. Communication
Forces: le bimestriel, la lettre d’information, le site et ses actualisations (Patrimoine).
Défis: les contacts avec la presse écrite, les radios et les télévisions restent trop rares. L’investissement – surtout en temps – pour la revue OMT mériterait une plus large distribution. La gestion des réseaux sociaux n’est pas dynamique.

III. Recrutement   
Impossible d’aborder ce thème en période de pandémie, avec 56 % des concerts annulés, pas de jazz dans les vignes ni de FDLM. Pour l’instant il n’y a rien d’alarmant.
Défis: Au niveau du comité, le recrutement des membres est inquiétant car les tâches sont mal réparties. Impossible de trouver un(e) président(e) à trois quarts de temps, un(e) trésorier(ère) et un(e) rédactrice à mi-temps bénévoles: la société évolue, l’engagement des bénévoles aussi.

Remarques relatives à un problème de survie: 
Le recrutement de volontaires de manière irrégulière (caisse, aide au bar, programmation, distributions...) est gérable mais pour des tâches professionnelles régulières il n’en est pas de même  (administration, coordination-rédaction du journal, installation hebdomadaire de la salle). 
Sans possibilités d’indemnisation des permanents, la fin de l’AGMJ est prévisible à court terme (2 ans ?). La redéfinition du budget et la négociation avec les autorités sont aujourd’hui une affaire de survie.

IV. Salle de concert   
Forces: adéquation de la salle de la Servette (espace, localisation, transports).
Défis: quelques aménagements (éclairage, décoration...).

V. Conditions des musiciens   
Forces: tarifs de base respectueux, souplesse des négociations en fonction de la notoriété des artistes, repas, loge à disposition, frais de déplacement et d’hôtel.
Défis: charges sociales (1er et 2e piliers) non versées (comme pour la plupart des clubs), excepté pour les salariés (sonorisateurs, responsable de la buvette associative).

VI. Nouvelles prestations/projets
Cette année, redémarrer sera déjà un challenge (voir cependant F. projets /priorités).

VII. Réseau régional
Forces: excellents liens avec des associations et des clubs italo-franco-suisses qui promeuvent le jazz. L’AGMJ est membre 
de Swiss Jazz Diagonales, de la Fédération Genevoise des Musiques de créations et soutient plusieurs clubs. Les membres de JazzOnze+ font partie de nos membres-sympathisants.
Défis: après un investissement important à JazzContreBand, nous avons constaté que les valeurs du comité ne coïncident pas avec les nôtres et que les statuts demeurent flous. Après la démission de notre représentante au comité et au jury de jazz-tremplin et celle du soussigné comme vérificateur des comptes, nous attendons des changements relatifs à une cohérence déclaratif-effectif.

E. Finances

Les comptes 2020 et le budget prévisionnel 2021 figureront dès le 30 avril à la rubrique «Vie Associative» du site web. www.jazz-agmj.ch/association/references

Chacun comprendra qu’un projet de budget 2021 n’est qu’une vue de l’esprit tant que la date de reprise des concerts reste inconnue et que le montant des indemnités cantonales et fédérales n’a pas été communiqué (dossiers envoyés en septembre 2020 et en janvier 2021). Nous voulons cependant être rassurants: nos tableaux de bord devraient éviter toute dérive susceptible de mettre en péril l’avenir de l’association.

Cachets des artistes: Le magistrat responsable de la culture de la ville de Genève, M. Sami Kanaan, nous a garanti la subvention 2020 afin de pouvoir rétribuer les artistes dont les concerts ont été annulés. Nous lui en sommes reconnaissants.

RHT: Les indemnités en cas de réduction de l’horaire de travail ne nous ont pas été accordées de mars à juin (erreur d’acheminement et délais dépassés), nous recevons par contre depuis novembre 80 % des salaires de la responsable du bar et du sonorisateur.

F. Projets/Priorités

Partant des forces et défis précités, les projets suivants sont privilégiés pour 2021:
–  Reprendre dès que possible les concerts, les jam-sessions apéros dominicales et « jazz dans les vignes » en tenant compte des normes de prévention. Si possible augmenter le nombre de concerts du 2e semestre 2021 en commençant dès mi-septembre.

–  Être attentifs aux demandes salariales des associations de défense des artistes, suivre les négociations et exprimer nos spécificités (engagement d’amateurs de grand talent, de professionnels et de «stars» pour nos concerts événements). Une chose est certaine, le montant des cachets résultera d’un équilibre entre nos apports et les subventions municipales.

–  Relancer la commission consultative (invitation deux fois par année de personnes, membres ou non, dont les compétences et le regard extérieur pourraient nous être utiles).

–  Obtenir une reconnaissance financière de certaines fonctions essentielles à la survie de l’AGMJ: administration, rédaction-coordination de la revue OMT, installation de la salle de concert (au total entre 20'000 et 30'000 CHF).

–  Mettre sur pied l’Association de soutien à l’AGMJ et au jazz classique. 

–  Améliorer les contacts avec les médias et développer nos réseaux sociaux. 

–  Collaborer avec une radio associative et assumer une émission consacrée à nos activités et aux musiciens régionaux. On peut rêver.

Je remercie les membres du comité dont le soutien et l’engagement semaine après semaine assurent le succès de nos activités. J’adresse ma gratitude à tous les bénévoles pour leur participation à nos commissions ou pour leur aide concrète lors des concerts. Je suis reconnaissant de l’appui indispensable que nous apportent Monsieur le Conseiller Administratif Sami Kanaan et Monsieur Jakob Graf, conseiller culturel.

30.03. 2021 Louis Vaney président