Rapport d’activités 2016 du président

RESUME DU RAPPORT D’ACTIVITES 2016 (01.01.16 – 31.12.16)

 A. Comité :

Tristesse : le 26 janvier 2016 notre responsable administratif et financier, notre ami, Beat Jenny est décédé. Un choc et des conséquences extrêmement importantes pour l’AGMJ.

Au 1er janvier 2016 le bureau se compose de L. Vaney (président), B. Jenny (resp. financier), Ph. Sola (vice-prés.), N. Métrailler (secrétaire). Les membres du comité : M.-C. Boillat, G. Décoppet, Ch. Hug, R. Kraeher.

Après l’AGO du 2 mai 2016 le bureau est formé de L. Vaney (président), Ph. Sola (vice-prés.), N. Métrailler (secrétaire-trésorière). Hormis le départ de G Décoppet il n’y a pas eu de changement au comité.   

Dès l’été, Ph. Sola quitte le bureau. M.-C. Boillat et P. Losego occupent alors les postes de vice-présidents.

Le comité s’est réuni 10 fois, le bureau 5 fois (plus des rencontres informelles)

B. Membres de l’AGMJ  

Au 31.XII. 2016  l’AGMJ compte 433 membres  (dont 80 membres sympathisants)
Démissions :      7                 Non paiements : 17  (exclusion après 2 rappels)
Décès :              7               
Admissions :    26

Avec 31 « départs », l’effectif diminue de 5 personnes.
Membres : 2015 : 438 / 2014 : 447 / 2013 : 463.

C. Activités :

1. Les concerts du vendredi :
Responsables de la programmation : R. Kraeher (1er semestre), Ph. Sola (2ème).  Membres de la commission : P. Losego, L. Pagano.

30 concerts du vendredi : 125 musiciens, 1'390 auditeurs (payants 1'173)
M : 46,4  (2015 : M 45,3 / 2014 : M 42 )

(2015 : 28 concerts)

En 2016, 4 concerts-événements ont permis de présenter des artistes de renommée internationale : Géraldine Laurent, Riccardo Del Fra, Emanuel Rocheman et Antonio Farao.

Bien que la catégorisation par style soit arbitraire, nous avons noté :      

23    groupes « Modernes »           (dont deux « mainstream ») 
  4    Traditionnels                           (dont 2 « swing » et un « manouche »)
  1     Latin-jazz 
  2    Soul / funk                              


Au sein de ces orchestres figuraient 4 vocalistes.         

Trouver un équilibre entre les styles :
Dans le respect de ses membres et de leurs choix, l’AGMJ recherche un équilibre entre les styles de jazz (voir OMT 387). En conséquence, des quotas ont été définis pour 2017 : 50 % de jazz classique, de blues et de manouche et 50 % pour le jazz moderne et le latin-jazz.

 2. Les jam-sessions :
Elles ont lieu le dernier jeudi du mois et sont fréquentées, pour l’instant, par une quinzaine de musiciens. En 2016, 6 jam-sessions ont été organisées depuis avril, dont une autour de la thématique de Duke Ellington et Billy Strayhorn.

 3. Fête de la musique :

Cette année, en raison des restrictions budgétaires municipales, nous n’avons programmé que 7 orchestres sur la Terrasse Agrippa D’Aubigné (15 sur deux jours en 2015). Malgré le temps maussade, le succès a été au rendez-vous.

 4. Revue OMT : des changements conséquents
Appelé à d’autres fonctions, G. Décoppet a quitté le poste de  rédacteur en chef en avril.
Dès septembre 2016, la revue a été modifiée : nouvelle ligne graphique (logo, couleur, mise en page, etc.) et rédactionnelle (plus grande ouverture aux faits de proximité et aux productions locales et régionales). Le OMT passe du mensuel (coûteux en temps et en argent) à la formule bimestrielle, mais de 32 à 44 pages. Les réactions ont été très positives.

Les acteurs :
G. Décoppet (réd. chef) jusqu’en avril, Ph. Léchaire de mai à août et L. Vaney ad intérim jusqu’à son proche remplacement…
Le comité de rédaction : P. Losego, Ch. Hug, G. Vuagnoux (graphiste).
Chroniqueurs: M. Bader, A. Bassanini, P. Bouru, G. Cuénoud et P. Bassoli (jusqu’à juin), D. Gindrat, J-M. Reisser,.
Correctrice : M.-P. Destouet.

Je remercie vivement tous ces collaborateurs désintéressés mais passionnés.

D. Réflexions-actions

Suite à un « remue-méninges » le comité a défini en automne 2015 huit priorités. Elles restent un guide.

Concrètement, en 2016,  le comité et ses commissions ont :
i. Gestion-Finances :  fait appel depuis fin 2015 à une fiduciaire et mandaté un vérificateur agréé (contrôle restreint obligatoire).
ii.  Communication : construit un nouveau site internet esthétique et fonctionnel ;
publié une « lettre d’information mensuelle » adressée par mail à toute personne intéressée ; réalisé des affiches mensuelles et imprimé des dépliants semestriels (tirage au printemps 2'500 et en automne 5'000). Modifié la ligne rédactionnelle et graphique du bimestriel l’OMT.
iii. Recrutement :  réuni des personnes-ressources (20) au sein d’une Commission consultative biannuelle ; intensifié les contacts et l’information.
iv. Salle de concert : réalisé des aménagements dans la cave du OMT : installation de rideaux rouges et noirs, achats de petites tables métalliques rondes et de chaises pliables ; construction d’armoires pour le matériel et pour les vestiaires ; achat d’amplificateurs et d’une batterie pour faciliter les déplacements des musiciens ; achat d’un piano demi-queue.
v. Valeurs et statuts : voté, en AGO, des nouveaux articles des statuts en fonction des valeurs de l’AGMJ.
vi. Conditions des musiciens : voir (iv) mais la réflexion se poursuit : déplacements, cachets, AVS, impôts.
vii.  Nouvelles prestations :  jam-sessions (voir 2) ; planifié un projet destiné à devenir la mémoire du jazz régional (patrimoine).
viii. Réseau régional : intégré activement JazzContreBand (participation au Festival et au réseau). Développé des relations en Suisse Romande et en France.

 

E. Finances :
Le bouclement a été effectué - comme pour 2015 - par la fiduciaire Fid & Gest. Pour la deuxième année, un contrôle obligatoire dit « examen succinct » a été confié à CF - Compagnie Fiduciaire de Révision.
Au bilan le total de l’actif se monte à 34'887 CHF ((actifs circulants 13'495 CHF). Le total du passif logiquement d’un même montant fait apparaître des passifs à courts termes (créanciers) de 3'465 CHF ainsi que des Fonds propres de 31'423 CHF. Le résultat de l’exercice est négatif (1'216 CHF).
Le compte de Profits et Pertes mentionne des entrées de 110'998 CHF et des Frais d’exploitation de 110'113 CHF. Il faut cependant prendre en compte les Frais financiers (pertes de change de CHF 148.--.) et les Amortissements (1'954.--.). La perte de l’exercice, comme mentionnée au bilan, s’élève à 1'216 CHF

 

F. Préoccupations :

a/ Le climat, engendré par les règlements de comptes stériles entre politiques, dont les acteurs de la culture subissent les conséquences.

b/ L’augmentation des charges administratives et leur coût : contrôles restreint et
interne, fiduciaire,  incompatibles avec les disponibilités des bénévoles.
c/ Les difficultés rencontrées pour assurer la relève au comité et des charges pour le président beaucoup trop lourdes.
d/  Les difficultés à mobiliser des bénévoles prêts à donner un peu de leur temps.
 


G. Nos projets :

Qui n’avance pas, recule puis disparaît.

a/ Réorganiser le comité, les commissions et mieux répartir les responsabilités.
b/ Assurer l’existant (30 concerts), maintenir le niveau qualitatif et le montant des cachets.
c/ Poursuivre la mise en œuvre de nos projets (mission régionale, jazz dans les vignes, soirées d’écoute, mémoire du jazz,  manifestation des  40 ans de l’’AGM….).
d/ Améliorer notre communication avec la presse et les réseaux sociaux.

Je remercie mes collègues du comité pour leur engagement malgré la fatigue et parfois le découragement.
Je tiens à remercier également les bénévoles qui participent à nos commissions et à nos actions.
Enfin, je tiens à exprimer toute notre reconnaissance à Monsieur le Conseiller Administratif Sami Kanaan et à son équipe du Service Culturel de la ville de Genève car c’est grâce à eux que nous pouvons assumer notre mission de promotion de la musique de jazz.

 

8 mai  2016 : Louis VANEY, président.

 

 

Fichiers joints
Fichier attachéTaille
Icône PDF agmjrapportdaudit2016signe.pdf153.76 Ko
Fichier budget2017prov.xlsx41.19 Ko